Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

jeudi 31 mars 2011

Ha ha les petits chenapans

DEUX SUSPECTS, j'ai appréhendé deux suspects (pour ceux qui n'auraient pas suivi, reportez-vous au message d'hier). Le premier se promenait nonchalamment parmi les narcisses, et la deuxième était tranquillement en train de négocier les ostéoporums!!  Alors d'après vous, bonne ou mauvaise pioche?
(Si elle est mauvaise, c'est un peu tard, j'ai laissé les poules débattre de leur sort...)

















Savez-vous ce que c'est ce truc (qui ne se laisse pas photographier) entre brun foncé et noir, comme carapacé. Il a des pattes, des antennes, des tâches coquilles d'oeufs de chaque côté du corps, mesure (à l'heure qu'il est je devrais dire mesurait) 2,8 cm, et je n'ai jamais vu ça dans mes plates-bandes!


Je suis désolée, je n'ai pas pu faire plus net, il n'arrêtait pas de bouger, et en plus je fais la maligne comme ça, mais j'ai un peu la frousse de ces bestioles (oui oh je sais, ça va... chacun ses petites terreurs!)




















Bon appétit les poulettes!!!! (Ah ben eh, chacun son tour...)


Recette de châtelaine...

Au jardin des pensées je parle cuisine aujourd'hui. Comme il ne fait pas franchement beau, je me suis dit que j'allais faire un gâteau dont la recette figure dans le livre que je vous y présente. Et peut-être que si je l'éparpille ensuite autour de mes narcisses et autres jonquilles, leur(s) agresseur(s) (cf post d'hier) sera (seront) tenté(s)!!Je plaisante! Il(s) boulotte(nt) les fleurs, c'est déjà trop, on ne va pas encore en plus leur offrir le dessert.


Place au  Gâteau au chocolat Kerduel, recette du château de Kérouzéré

Je vous la donne telle qu'elle est retranscrite, et j'ajouterai en bas ce que j'ai adapté.

Mélanger 125g de sucre, 4 jaunes d'oeufs, 125g de chocolat râpé, 125g de beurre mou, 50g de farine et 100g d'amandes râpées.
Ajoutez les 4 blancs d'oeufs battus en neige.
Cuire à four doux.







Etant dans l'incapacité de râper le chocolat, je l'ai fait fondre avec le beurre (juste 100g). J'ai infiltré une petite pincée de canelle, et 4 petits oeufs pralinés coupés en morceaux (j'espère qu'on les retrouvera fondants dans le biscuit)





J'ai programmé 45 minutes de cuisson à 190°C, et c'est parfait! Le temps de cuisson peut s'adapter selon le moelleux désiré.  

mercredi 30 mars 2011

Premier prix de dentelle

Pour un jour fleur, chapeau!





Quelqu'un aurait-il la capacité d'identifier le ou la responsable de CECI !!!!!


Artistiquement, ça me plaît assez, horticolement beaucoup moins, presque pas du tout même... Je n'ai trouvé aucune crotte suspecte, aucune trace de bave, aucun dentier ni mouchoir perdu. Bizarre non de s'attaquer aux bulbes? Il me semblait qu'il y avait une certaine toxicité qui était sensée éloigner les dévoreurs (ou dévoreuses).



Joli boulot n'est-ce pas?

Est-ce l'oeuvre d'un seul ou y-a-t-il eu travail d'équipe, on ne le saura sans doute jamais.

Rien n'a échappé à ces petites dents bien affûtées, regardez-moi ça!


















                                          

mardi 29 mars 2011

Le jardin s'agrandit

Je vous entends déjà: "Et voilà, encore une qui se met à ouvrir des blogs à tout va! Pfff c'est dingue ça, comme si un ne suffisait pas."

Et bien figurez-vous que non. J'avais envie de parler de livres, de bouquins, d'écrits, de lectures, de découvertes ou de choses à surtout ne pas découvrir.

J'avais pensé à une page sur le jardin du vent, mais les pages ce n'est pas très facile à illustrer, une fausse manip et il faut reprendre depuis le début, le curieux est obliger de TOUT passer en revue, même s'il veut juste rejoindre un endroit précis. 

Alors il ne me restait pas trente six mille possibilités, j'ai mis en chantier une autre parcelle. Je l'ai appelée Le jardin des pensées. J'espère que le nom vous plaît. Pour l'instant, j'ai juste enlevé les mauvaises herbes et agrémenté les alentours, mais au fil de pages tournées, je sèmerai quelques points de vue et critiques.


samedi 26 mars 2011

Sa place au soleil

J'ai un truc à vous dire, mais je ne sais pas comment vous allez le prendre. Il y a des choses qu'on a du mal à avouer, même aux gens qu'on connaît bien et depuis longtemps. Je vais laisser passer un ange avant de vous l'annoncer.
























Bon voilà, (vous l'avez vu, l'ange?)... Allez j'y vais : en plus de notre ménagerie, nous avons adopté un pingouin qui s'appelle Jean-Michel.
Comment, vous n'avez pas entendu? Je recommence : en plus de notre ménagerie, nous avons adopté un pingouin qui s'appelle Jean-Michel.

Maintenant que vous êtes au courant, on est toujours pote? 

Il habite avec nous depuis quelques années maintenant, on l'emmène avec nous à la plage le plus souvent possible, et hier, je l'avais pris dehors avec moi, pour le faire travailler un peu (ben, on ne va quand même pas l'héberger gratos non plus). 
J'espère que vous êtes prêts et que vous ne serez pas trop jaloux, parce que tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Jean-Michel, je vous le montre :

Il est beau, non???

Alors son boulot, vous l'avez compris, c'est de nous donner la température de la mer quand on va se baigner (euh, en fait, ce n'est PAS un VRAI pingouin), et quelques fois, je le glisse sous mon transat, comme hier, pour voir combien il fait.

Et hier, 25 mars 2011 à 16h, figurez-vous qu'il faisait 24°C. 
Pour la photo, afin qu'il soit bien mis en valeur, je l'ai posé au milieu des pâquerettes, mais c'est sous le transat, à l'ombre qu'il a pris ses mesures.



Son cousin, fixé au mur Nord de la maison, avait bien travaillé aussi.

      
Et pendant ce temps-là, je me suis fait piquer ma place au soleil...




jeudi 24 mars 2011

Tssss tit tit tsss tit

Il fait très beau, pas un seul nuage dans le ciel, l'horizon est brumeux, à l'abri d'une petite brise d'Est, le thermomètre frôle les 20°C.  Tout le monde est sur son trente et un, et a l'air prêt.








Les tomates se tiennent bien droites, les carottes ont sorti leurs plus belles dentelles, le romarin de la pointe du Raz s'est paré de sa délicate robe bleue,


























Madame la Tulipe s'étire pour qu'on la remarque, et les iris se sont  maquillés finement.
















Les premiers assistants sont aux aguets, 

mais qu'est-ce qu'ils attendent? Quel est donc ce mystère qui interpelle chaque espèce?

















L E S  H I R O N D E L L E S !!
Je suis d'accord, on ne voit rien, mais elles sont très haut et très émoussées de leur retour aussi hâtif chez nous. Elles ont plus de 10 jours d'avance, que se passe-t-il cette année??























Ps:  les petits points noirs, ce ne sont pas des moucherons, je vous le promets.

Ps 2:  " Tssss tit tit tsss tit", en langage hirondelle, ça veut dire " Salut tu nous reconnais, on habitait déjà là l'année dernière, tu sais on niche dans les dunes, tu viendras faire des photos dans quelques jours, hein!!". Oui elles utilisent beaucoup moins de mots que nous pour dire les choses, chacun son efficacité!!

mardi 22 mars 2011

Fan de fanes pas fanées












Ce matin, mes deux mains de secours ont ramené une botte de radis (ben non pas du jardin, je vous l'ai déjà dit: je suis nulle en radis). Je leur ai demandé de m'éplucher quelques échalotes (car ça, éplucher des légumes d'une main c'est impossible, je n'y arrive pas, et puis il faut bien un peu occuper les mains des autres).

Et c'est parti pour une délicieuse soupe de fanes de radis (ça marche aussi avec les fanes de navets, les épinards, les côtes de bettes, les feuilles de betteraves et d'autres si votre imagination et votre potager sont vivaces!)

Attention c'est une vraie soupe de sorcière, chaque détail a son importance...


Tout d'abord on met les bestioles rouges et blanches dans un bol vert, les fanes mangeables dans un récipient vert aussi et ce qui est un peu abîmé on le garde pour les poulettes, quand on en a, ou qu'on connaît quelqu'un qui en a, sinon : compost. On (enfin VOUS) épluche deux ou trois échalotes.

On émince les échalotes qu'on fait revenir avec un peu d'huile d'olive, dans une casserole bleue. On coupe grossièrement les fanes et on les ajoute aux échalotes. On assaisonne.



Une fois que tout a fondu, on ajoute un litre d'eau, un nuage de lait et on laisse mijoter sous l'oeil attendri d'une grenouille.
Quand les légumes sont tendres, on mixe (ou pas) et on mange. Il m'arrive aussi d'utiliser ce délice comme base d'une autre soupe.


lundi 21 mars 2011

Une journée ordinaire

Bienvenue dans mon univers, mélange de discipline et de sauvage

Mélange de net et de flou

Mélange de terre et de sable

Mélange d'odeurs et de saveurs

Mélange de couleurs

Mélange d'idées

Mélange d'envies

Mélange de rêve et de réalité

Mélange de soleil et de pluie

Mélange de silences et de bruits

dimanche 20 mars 2011

On y est ! C'est l'printemps

 Et y en a qui ont les hormones calendaires...

Surprises sur les pages de la serre et du bout du jardin

mardi 15 mars 2011

Slurp, fait la limace qui se lèche les babines

Jour feuille, et que fait-on au jardin un beau "jour feuille", ensoleillé, qui plus est ??? On propose de la compagnie feuillue aux oignons, échalotes et aux (ah ah ça fait drôle hein au pluriel !!)

@Pour faire joli, au centre de chaque carré de quatre salades, je glisse un cèleri-branche, qui agrémentera délicieusement nos moules, coques ou autres palourdes à venir.

















J'ai mis de la laitue et de la batavia, et quatre sucrines dans la serre (plus à l'abri des nuisibles). Au fond, voyez comme l'ail et la ciboulette grandissent, pourtant on dit qu'ils sont mauvais voisins


@Mon arme anti-merle, pigeon et autres avions à réaction, et au fond un petit grillage moche,  mais indispensable si on ne veut pas que notre jardin devienne la cantine des lapinous du coin, et croyez-moi, ils sont TRES nombreux.


A l'arrière les échalotes qui ont pris leur rythme de croisière.








Si ça vous fait saliver, même si vous n'êtes pas une limace, vous pouvez vous léchez les babines...

lundi 14 mars 2011

L'inconcevable

Ici la plénitude et là-bas le chaos, comment imaginer que pendant que les ajoncs explosent, des centrales  nucléaires font de même...
















Ici, le jaune et le bleu là-bas le gris et le noir.































Ne pas oublier ce que nous sommes.

dimanche 13 mars 2011

Patates en sol majeur à quatre mains


Je ne m'étais pas envolée, juste occupée à autre chose pendant quelques jours, au cours desquels le printemps a presque pris ses aises. De plus en plus de fleurs, des feuilles aux arbres, et beaucoup de travail au jardin en perspective... OUAIS SUPER!!!

Aujourd'hui, c'est un jour un peu magique, un jour racine pour commencer et fleur pour finir... Alors on a commencé par planter des patates, avant de dédrageonner les artichauts (opération qui consiste à enlever les rejets qui poussent au pied du plant mère. On peut aisément les repiquer ou les offrir).

Cette année nous avons choisi de mettre en terre des pommes de terre "Bleu d'Artois" (à chair violette), des "Désirées" d'origine biologique, et un petit paquet de plants indéterminés, offerts par la jardinerie du coin. 

On réserve toujours un carré (qui est franchement rectangulaire) entier aux pommes de terre, étant donné qu'il faut tout retourner au moment de la récolte.
D'ordinaire, on les plante même plus tôt, mais cette année nous avons raté les journées fastes de janvier.



Hier nous étions allés chercher nos plants de tomates et aubergines à installer bien à l'abri dans la serre.



une aubergine vous tend les bras.
Une tomate vous fait de l'oeil,


















Deux plants de "Noires de Crimée", trois de tomates "Cocktail" et un plant de tomates cerises jaunes. Nous achetons tous ces plants-là, car nous avons un producteur de plants maraîcher dans notre village, qui ouvre aux particuliers le samedi matin, l'avantage de trouver des plants de très bonne qualité, n'ayant subits aucun transport et donc en excellent état!

























Tout le monde est bien installé, on couche les plants avant de les tuteurer, pour gagner de la hauteur, et en plus cela renforce la base du plant. D'ici peu ils relèveront la tête et on pourra les guider dans les tuteurs (je préfère ces tuteurs-là au bambou, car il n'est pas nécessaire d'attacher le plant. La tomate étant fragilisée dès que la tige est blessée, il y a moins de risque de l'abîmer).

@Les plants bien nettoyés, on repique quelques gourmands, au cas où... 















Pfff, maintenant les petits pois chouinent parce que je ne vous montre pas comme ils ont grandi, bon alors voilà:




























Contents???
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu