Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

lundi 25 juin 2012

Réclame (que même si ça t'énerve tu devrais lire parce que je trouve que j'ai bien travaillé)

Tu te souviens, tu avais presque décidé de ne plus me parler quand je t'avais annoncé un petit pacte avec une jardinerie. Tu t'étais un peu emporté(e), alors que je t'avais dit que je n'en parlerais pas trop et que je resterais objective. Bon aujourd'hui j'y reviens un petit instant, parce que figure-toi que j'ai encore eu droit à un cadeau. Et un vrai puisque j'ai pu faire mon choix toute seule comme une grande.
J'en ai profité pour choisir des trucs que je n'achète jamais et que je bidouille moi-même, parce que je les trouve trop chers en général.

Sont donc arrivés gratos dans ma boîte: 
 *des mètres de bande de glu pour empêcher les fourmis de partir en villégiature dans mes pommiers (oui oui deux petits pommiers tous gentils qui ne demandent qu'à s'épanouir sans pucerons ni éleveuses). Cela remplacera avantageusement je pense, les attrape-mouche que j'entortillais autour des troncs, et de mes doigts sinon c'est pas drôle
 *une boîte de pièges jaunes (ne pas confondre avec les pièces jaunes) englués (je deviens accro) à suspendre pour essayer de venir à bout des trips et des aleurodes qui colonisent la serre (là, mon bidouillage consistait à renforcer les plants avec différents purins, mais au chaud sous les carreaux ce n'était pas forcément idéal)
 *une boîte de mastic à cicatriser, parce que je n'en avais plus
 *et un petit bémol, je me suis faite avoir par une photo de la boutique en ligne qui présentait des pièges jaunes englués (encore!!!) anti-pucerons. Je trouvais ça étrange, mais je me suis dit qu'il fallait tenter. En fait il s'agissait d'un pulvérisateur contenant un mélange anti-pucerons... Aïe aïe aïe me suis-je dit, qu'est-ce c'est que ce truc pourri???
Avant de le remettre dans le carton pour le renvoyer, j'en ai lu la composition. Ouf du savon noir et de l'huile de colza. Pas si mal finalement d'autant que mon propre pulvérisateur à savon noir commence à se faire vieillot.

Bon tu peux revenir des toilettes, la réclame est finie.


mercredi 20 juin 2012

The crumble (qui déchire tout)









Faut reconnaître que ces temps-ci, tout est assez pourri dans l'coin. Pour faire la nique à cette pourritude ambiante, tu prends un joli plat vert offert par quelqu'une qui t'es chère.
Tu attrapes une belle poignée de cerises, quelques abricots, une pomme, deux ou trois cuillers de poires confites qu'il te reste. Tu tapisses ton joli plat vert de tous ces fruits soigneusement lavés et coupés (sauf les cerises, hein tu les laisses entières, comme ça elles exploseront dans les bouches quand ce sera cuit.)






















Ensuite tu mélanges des amandes en poudre, des restants de sablés ou de galettes ou de petits beurres, tu pèses ta mixture et tu y ajoutes la moitié du poids en sucre, et la moitié en beurre. Tu écrabouilles du bout des doigts. Tu recouvres les fruits, tu enfournes dans un four préchauffé à 210°. Tu laisses dorer un quart d'heure, avant de diminuer la température à 150° pour une demie heure de cuisson.

Enfin tu oublies tes soucis, un peu, et tu te délectes des cerises qui explosent.

(Je t'avais dit de les laisser entières, pour l'explosion...)

























Pendant ce temps-là au jardin on rêve orange.

samedi 16 juin 2012

Horizontal

Quand le vent s'y met, le jardin devient horizontal.
Tu regardes par la fenêtre et tu constates que ton jardin vit sous un nouvel angle. Il est horizontal. Les branches, les feuilles, les hautes herbes et le linge pendu suivent ce souffle éhonté jusqu'à se retrouver à l'horizontal.
A bien y regarder tu comprends pourquoi il y a tant de palmiers en Bretagne. Ils se laissent traverser par le vent, sans broncher, eux.

Ne reste qu'une chose à faire: cueillir les pivoines pour éviter que demain elles ne soient que des déchets de pivoines.


samedi 9 juin 2012

L'apaisement


Pendant qu'on digère le crabe, pendant que le processus est lancé, pendant que la vie suit son cours, pendant que les fleurs, pendant que les chats, pendant que la nature...
Le jardin nous apaise, sa sérénité nous enveloppe.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu