Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

lundi 22 juillet 2013

L'autre bout du monde

Je me suis réveillée au milieu de la savane.
Il s'est passé un truc. J'ai ouvert les yeux et j'ai vu ça:


au réveil, sans lunettes je ne vois pas très bien; je ne me suis donc pas posée trop de questions et suis partie à la recherche de mes yeux de secours. Quelques heures plus tard (j'égare souvent les bêtes), chaussée de verres correcteurs, j'ai vu ça:




Pas de doute possible, j'ai été transportée bien loin de ces côtes ventées et pluvieuses du Finistère nord.
Tout est poussière, les feuilles se ratatinent, les arbres se meurent, les papillons ont la gorge sèche, ça craque sous les pieds...là où tout était mousse et douceur, ce ne sont plus que brindilles cassantes et piquantes.



Tu ne me crois pas?
Tu as tort, j'ai même vu un lion...
Alors?

dimanche 14 juillet 2013

Chronique d'une catastrophe tomatesque

Tu sais que cette année la météo est un peu caractérielle. 
Tu ne sais peut-être pas qu'ici, dans le nord de la Bretagne, il a plu beaucoup plus que de raison pendant presque une année, il y a eu des gelées jusqu'à mi-mai, il a fait froid tout le mois de juin, et soudainement, plus l'ombre d'une goutte d'eau et des températures à faire transpirer les phoques.
Mets-toi à la place de n'importe quel végétal peu entraîné au trail de l'extrême: c'est une année éprouvante. 
On sait que la nature regorge de ressources mystérieuses, ainsi toutes les espèces endémiques trouvent le moyen de s'épanouir plus ou moins correctement. 
Il en est même qu'on avait jamais vues et qui ont pointé leur museau d'étamines dans les dunes rincées pendant une année.


Les choses ne se passent pas aussi bien pour tout le monde. 
Mes copines de l'été, celles pour qui nous avons aménagé une cabine de luxe, souffrent amèrement des ces changements de température que le verre de la serre (non chauffée) ne suffit pas à atténuer. Elles épuisent leurs forces dans ce combat contre nature, et abandonnent nombre de leurs fleurs pour sauver les fruits déjà formés.
Nous ne ferons pas d'indigestion de tomates cette année.





dimanche 7 juillet 2013

Jean-Michel a dit: 27°C à l'ombre et au vent

Il est arrivé, celui qu'on attendait tous, celui auquel plus personne ne croyait, celui qui ne durera peut-être pas, mais qu'importe, il est là.

Et avec lui, les cris des enfants volent de la plage jusqu'ici, les goélands n'en finissent pas de sourire, les échalotes et les oignons demandent grâce,


les fleurs se font belles,





les tomates ne se sentent plus de joie, et je ne te dis pas ce qu'il en est de nos papilles lorsqu'on leur présente ça:







Il en faut peu pour être heureux.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu