Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

mardi 30 décembre 2014

Si ça continue, faudra qu'ça cesse




On s'était dit que le vent de samedi les ferait fuir, ils sont restés.

On s'était dit que le froid glacial de ces deux dernières nuits les ferait fuir, ils sont restés.

On s'était dit que le soleil qui accompagne ce froid d'hiver permettrait de belles balades: il faut juste penser à rentrer une demie heure avant le coucher du soleil, à moins d'emporter un parapluie et d'en faire un parafiente.

vendredi 26 décembre 2014

Alfred sort de mon histoire avec un grand H

Tu es fascinée par leur nuée hypnotique.


La fascination frise l'angoisse par moment.

mardi 23 décembre 2014

Ritournelle d'étourneaux

Un soir, en ouvrant le portail du Jardin du Vent, j'entends un bruit que j'identifie comme étend celui d'un karcher en marche. 
Tiens, il y a quelqu'un qui rince son mobil-home (derrière la haie, une tribu de mobil-home est posée en une spirale presque landartienne, en beaucoup moins joli). 
Portail refermé. 
J'suis bête, il fait nuit. Oups, il doit y avoir une grosse fuite d'eau.
Plusieurs semaines ont passé, et ce bruit qui n'en est pas un, accompagne nos soirées et nos aurores: il s'agit du chant et du bruissement d'une colonie d'étourneaux que les cyprès dorés du haut de la dune hébergent chaque nuit.
A vue de nez et d'oreilles je dirais qu'ils sont deux cents millions, pour plus de précision et au cas où une quantité aussi importante réunie en un seul lieu serait un problème pour mon rouge-gorge ou ma grive musicienne, j'ai prévenu la LPO.


J'ai filmé leur installation, sans parafiente et avec les moyens du bord...pas de crottes décoratives et des images d'une piètre qualité, mais écoute-bien ce bruit


lundi 15 décembre 2014

Arômes et parfums réparateurs

Après 48 heures en patraquie: furieuse envie de semoule au lait. Douceur et réconfort. 
Vanille? Fleur d'oranger? Rose?

Remodelage de ma recette préférée. Un sachet d'entremet à la rose s'y mélange. Les effluves me font déjà oublier ces heures ronchonnes au fond de mon lit.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu