Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

mardi 20 août 2013

Secret de fabrication

C'est ici. C'est ici qu'on fabrique le vent.
Mais c'est ici aussi qu'on fait pousser le soleil.





Pour bien réussir ton soleil, il faut de la patience et un peu de chance. Tout commence à l'automne, tu mets bien de côté tes épluchures et tes graines de soleil. Tu les jettes au compost en leur souhaitant un bon hiver. Tu penses à elles de temps à autre, mais pas trop non plus. Vers la fin de l'hiver, ton compost trépigne d'impatience à l'idée d'être étalé en divers endroits du potager. Tu accèdes à son rêve le plus cher en l'enfouissant au pied des asperges.
D'une façon désinvolte, tu chantonnes "sous le soleil exactement", histoire de rappeler à tes petites graines ce que tu attends d'elles.
Les mois qui suivent, tu complimentes les asperges en ignorant ostensiblement ce soleil qui ne daigne pas pointer son nez. Tu sais qu'il ne s'en fera que plus beau, afin que tu te te surpasses  d'éloges à son encontre...quand enfin il se montrera.
Au début de l'été, le voilà enfin. 
"pas à côté, pas n'importe où"

Au premier abord, il s'agit bien entendu d'une pousse verte qui ressemble à s'y méprendre à n'importe quelle pousse de cucurbitacée. Mais au fil des jours tu ne peux plus le cacher. 
Tout le monde voit bien que c'est le soleil qui pousse dans ton jardin. 

jeudi 15 août 2013

Au gré des envies


Une envie de légumes.
Une envie de légumes pas cuisinés comme d'ordinaire.
Une envie de légumes croquante autour et moelleuse dedans.


Nez au vent dans le potager tu cueilles ce que tu trouves.
Ici: une petite courgette, deux aubergines, deux mini-carottes et un oignon.


Tu râpes finement le tout, tu sales et poivres. 
Tu peux ajouter du gingembre ou un curry. 
Tu as l'opportunité d'assaisonner à ta convenance. 
Selon tes envies ou tes préférences.


Dans un saladier, tu bats un oeuf. Tu l'incorpores aux légumes. 
Tu ouvres ton bocal de flocons de céréales et tu en verses une bonne portion sur le mélange, de façon à obtenir une consistance qui te permette de confectionner de belles boulettes. 


Tu les roules alors dans de la semoule fine de blé dur. 


Tu fais chauffer une larme d'huile d'olive dans ta casserole préférée. 
Tu déposes délicatement les boulettes. 
Tu les écoutes crépiter. 
Tu surveilles que le dessous ne brûle pas. 
Tu les retournes tout aussi délicatement que tu les as déposées. 


Si tu penses qu'elles sont assez cuites, tu n'as plus qu'à presser un filet de citron sur le dessus, un tout petit filet, faut pas cacher le goût des légumes, et tu croques.


Ça craque autour et c'est moelleux dedans, je te l'avais dit.


Si tu as suffisamment de patience pour dépiauter un tourteau sans en dévorer la chair au fur et à mesure, tu peux en ajouter à la base de légumes. 


Tu ne le regretteras pas.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu