Libellés

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes agneau ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone août arbres arOmatiques ARUM asperges au gré du vent Aubergine avril Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures BRIOCHE c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines caramel au beurre salé carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée ChoColaT choucroute chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre confitures conserves coquillages courgette CrAnberrIes croquer l'ailleurs CRUMBLE cuisiner la mer dans la serre De fleur d'oranger en eau de rose de la dune décembre délices d'aubergine des Asperges des figues des fruits dans la cuisine des patates DhaL douce tarte échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil FAR Feuille de brick février fromage gâteau ghi girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* janvier Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine juillet juin kanelbullar l'Heure du goûter lA sAlAmAndre la sieste laisser mijoter laitage LaVande LE hérisson légumes et fruits déshydratés LentiLLes les carottes sont cuites les cocos les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent les tomates dans l'assiette Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski mai manger des courgettes marée mars mélanger les légumes Même pas peur menthe mes macarons Miam des sardines mimosas Mojennek mousse muscaris mystère et bouldegom nectarine novembre octobre Oignon oignon cuit oignon cru Orange Orchis Ormeaux ostéoporum p'tits biscuits PAIN pain d'épices PALOURDES Papillon partenariat PERMACULTURE pesked petits pois pistaches et fruits à coques PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis Ratatouille recettes repiquage RIZ romarin Roses Trémières Rrrrrr Sablés Bretons scarole-batavia-laitue et cie sécheresse semoule septembre SOLEIL Soucis SouffléS SoupeS taJine TarteS salées thé Thé à la menthe TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

jeudi 22 décembre 2011

Lovin' sardines


Au Jardin, on aime particulièrement les sardines, fraîches quand c'est possible, mais on a un petit penchant pour les bonnes sardines en boîte. 
Juste comme ça sur une tranche de pain dehors au soleil, ou trafiquées, en lasagnes ou en rillettes (je te conseille d'essayer les lasagnes, délicieux et original).
Ici, côté sardines en boîte, on s'en sort bien avec une boutique de la Belle-Iloise, prix d'usine, à Roscoff (je me permet une petite pub, parce que.)

Alors quand Marabout a édité le petit livre des 30 recettes cultes de la sardine en boîte, je n'ai pas hésité. 
Je sais que tout le monde a craqué sur ceux dédiés au Nutella, au Carambar et autre Spéculoos, moi j'ai sauté sur les sardines.
Il est bourré de bonnes idées qui dépannent bien les jours de flemme de courses (j'avoue qu'il est assez nécessaire d'être équipé en épices et aromatiques de tout poil).



Je m'en suis inspirée pour élaborer des Keftas de sardines.

Pour une quinzaine de boulettes de deux centimètres cubes, tu épluches 3 belles gousses d'ail, tu les éminces menu menu. Tu ajoutes une cuiller à café de cumin moulu, une cuiller de paprika. Tu touilles. Tu éminces une bonne poignée de persil plat, et la même quantité de coriandre. 
Tu ouvres 3 belles boîtes de sardines, tu les ajoutes à ton mélange aromatique (qui sent déjà bon, vas-y renifle). Tu écrases les belles à la fourchette, tu goûtes, tu sales, tu goûtes (à peine une pointe, pas une grosse fourchetée à chaque fois rhôô), tu poivres, tu go^ (euh non, arrêtes de goûter va), tu touilles.
Tu ajoutes environ 100g de semoule de blé dur toute fine. Tu mélanges bien avec les doigts cette fois, et tu formes des boulettes.
Tu les fais griller un p'tit coup à la poêle, et ensuite tu les laisseras chauffer une dizaine de minutes sur un lit de tomates aillé.



samedi 17 décembre 2011

Manche remontée























La qualité des images n'est pas au rendez-vous, les conditions n'étaient pas facile...
Les coefficients étaient moyens cette semaine, on s'en sort sans catastrophe, alors que du côté de chez Tifenn... et cela n'a rien à voir avec les coefficients, de marée s'entend, car concernant les coefficients intellectuels, on peut se poser des questions.

jeudi 15 décembre 2011

Léger clapot






































































Les rochers submergés du fond, sont cet îlot rocheux accessible à marée basse. Je te laisse présumer de la hauteur des cailloux et des vagues, en proportion du promeneur.


mercredi 14 décembre 2011

Un tout p'tit peu de vent

Le Jardin n'a jamais si bien porté son nom. Depuis plusieurs jours, il est là. Le vent. 
En général on l'aime, il nous manque quand il se retient, mais là il atteint le stade où on ne se demande plus si on l'aime ou pas. 
On s'en protège, c'est tout.
Il envahit nos sens. On le sent, on l'entend, on le respire, il amène avec lui multitude de goûts et d'odeurs. Il fait gronder les flots. La végétation s'accroche. 
Au rythme des marées, les marais et les terres plus basses se lacquéfient (ouais). Les oiseaux se planquent, les poissons on n'ose même pas imaginer.
On laisse des bougies et des lampes de poches dans tous les coins, on sait jamais. Quand on regarde le poteau qui soutien la ligne téléphonique, on se demande si sa danse durera longtemps avant qu'il ne cède.
C'est notre hiver à nous, celui qu'on sait et dont on ne se passerait pas.

Et alors qu'on dort une oreille aux aguets, soit pour l'écouter, soit pour entendre la grêle, soit pour s'étonner d'une accalmie (jamais bien longue), Lulu s'en fiche royalement et ne nous demandera même pas à son réveil au printemps: 
"Bien dormi??"


vendredi 9 décembre 2011

Les belles promesses de décembre

Le jardin ne sait jamais, à cette période de l'année, s'il doit se préparer au froid ou se faire beau. Ou peut-être n'a-t-il juste pas envie d'aller vers l'hiver. 
Alors il promet, que même si le froid arrive, il fera.
Il fera des fleurs au mimosa.
























Il vient d'essuyer plusieurs jours de grand vent et de beaux grains, alors il respire un peu, et dans un souffle s'offre un souci.




























Il a lustré le feuillage des iris,

et resplendit de mille soleils.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...