Libellés

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes agneau ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone août arbres arOmatiques ARUM asperges au gré du vent Aubergine avril Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures BRIOCHE c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines caramel au beurre salé carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée ChoColaT choucroute chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre confitures conserves coquillages courgette CrAnberrIes croquer l'ailleurs CRUMBLE cuisiner la mer dans la serre De fleur d'oranger en eau de rose de la dune décembre délices d'aubergine des Asperges des figues des fruits dans la cuisine des patates DhaL douce tarte échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil FAR Feuille de brick février fromage gâteau ghi girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* janvier Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine juillet juin kanelbullar l'Heure du goûter lA sAlAmAndre la sieste laisser mijoter laitage LaVande LE hérisson légumes et fruits déshydratés LentiLLes les carottes sont cuites les cocos les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent les tomates dans l'assiette Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski mai manger des courgettes marée mars mélanger les légumes Même pas peur menthe mes macarons Miam des sardines mimosas Mojennek mousse muscaris mystère et bouldegom nectarine novembre octobre Oignon oignon cuit oignon cru Orange Orchis Ormeaux ostéoporum p'tits biscuits PAIN pain d'épices PALOURDES Papillon partenariat PERMACULTURE pesked petits pois pistaches et fruits à coques PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis Ratatouille recettes repiquage RIZ romarin Roses Trémières Rrrrrr Sablés Bretons scarole-batavia-laitue et cie sécheresse semoule septembre SOLEIL Soucis SouffléS SoupeS taJine TarteS salées thé Thé à la menthe TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

lundi 27 juillet 2015

Une partie de Dhal ?

Tu sens ces effluves alléchantes ? C'est un dhal qui mijote. Mon péché mignon de l'été. Mon chouchou à cuisiner, parce qu'il embaume les lieux, parce qu'il est succulent chaud ou froid, parce qu'il est encore meilleur préparé en belle quantité et permet de délicieuses portions à congeler pour les gamelles de l'automne. 

Si tu ne le sais pas déjà, dis-toi bien que s'il est porteur d'autant de parfums envoûtants c'est qu'il arrive d'Inde. L'ingrédient de base du dhal est la lentille, ou tout autre légumineuse. La manière de cuisiner rappelle celle du risotto.
Tu l'adaptes à tes préférences et tout ira bien.

La partie commence par un bel oignon émincé que tu fais revenir dans une cuillère de ghi, le but du jeu étant de te faire plaisir, tu ajoutes un ou deux de tes favoris du jardin. Pour moi ce sera une belle aubergine en lamelles. Tu remues, rien ne doit brûler. Tu avances ta gousse d’ail pressée pour faire plaisir à la dame. Tu sales, et colores l'ensemble d'un nuage de curcuma. Tu remues, rien de doit brûler. Les aubergines commencent à fondre de plaisir, tu peux leur offrir la compagnie de deux belles poignées de lentilles, corail pour moi. Pour la couleur et le goût. Tu remues, rien ne doit brûler. Une dizaine de capsules de cardamome entrent dans la danse accompagnées d'un bouquet de coriandre ciselée. Tu remues, rien ne doit brûler. La partie touche à sa fin, tu couvres d'eau et laisse mijoter à couvert. Tu gagnes en versant un trait de lait de coco juste avant de servir.

vendredi 17 juillet 2015

Papilles en ébullition


Autant d'années à l'admirer, la caresser, la renifler, la cueillir en bouquets, la sécher, sans jamais la goûter...Comment ai-je pu me passer de cette subtilité aromatique aussi longtemps ?


Tout est réparé, j'ai mitonné ma première confiture d'abricots à la lavande, un parfum à tomber pendant la cuisson, et une saveur incomparable.

Tu choisis ta recette préférée de confiture (ici : 550g de sucre de canne blond pour un kilo de fruits dénoyautés - pas ceux du jardin, ils manquent de maturité), tu emballes soigneusement un bouquet de fleurs de lavande dans un sachet de mousseline (une compresse), tu noues avec une ficelle suffisamment longue pour pouvoir l'accrocher hors de ta gamelle et tu laisses infuser pendant la cuisson. Tu emplis tes narines de ce doux parfum. Avant la mise en pot tu presses le sachet de lavande.
Et tu m'en diras des nouvelles.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...