Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

dimanche 22 novembre 2015

Comme dans un miroir

Parlons vent et pas trop jardin. Parlons vitre et suie. Parlons du nettoyage de la vitre de ton poêle (même si tu as un insert tu peux lire).
Comment t'y prends-tu toi, pour enlever la suie qui noircit ta vitre et t'empêche d'admirer les jolies flammes de ton feu de bois ?
Je te prête la méthode la moins nocive pour tes poumons, la plus rapide, celle qui n'abîme pas le joint de la vitre et qui est totalement gratos !
Tu as besoin d'une éponge mouillée (que tu utiliseras à chaque fois), d'une feuille de papier journal, d'une ou deux feuilles de sopalin, et d'une paire de mains.

Tu commences par frotter la suie avec ton éponge mouillée imbibée de cendres, le reste va de soi


 Tu essuies avec du sopalin


Tu admires le résultat


Le journal sert à protéger le sol sous ta vitre ouverte

mardi 13 octobre 2015

Croquants d'automne à rendre jaloux tous les écureuils de ton quartier



Tu fais préchauffer ton four à 180°C.
Tu mélanges bien 60g de farine blanche, 150g d'amandes en poudre, 100g de sucre blond (ou roux, ou blanc, tu choisis ton préféré) et 80g de beurre fondu. Tu étales ceci sur une grande plaque à four (lèche-frite, why not?). Tu fais cuire 12 minutes, pas une de plus. Tu laisses refroidir en dehors du four dont tu abaisses la températures à 150°C.

Dans une casserole tu mélanges tous les fruits à coques (sans les coques hein) que tu as raflé à l'écureuil du coin : des noisettes, des cacahuètes, des pistaches, des noix, des amandes...Tu peux les laisser entiers ou les concasser, cela dépend de la dentition des croqueurs. Tu laisses chauffer jusqu'à ce qu'ils deviennent huileux. Tu incorpores une bonne dose de miel, de façon à ce que l'ensemble soit enrobé. Ton fond de pâte a refroidi, tu peux le recouvrir de tes fruits mielleux et réenfourner pendant 40 minutes.
Tsssstss ! attends que ça refroidisse avant de découper et de goûter. 
Si tu en es capables, tu peux les conserver longtemps dans une boîte en fer blanc. Sinon...

dimanche 13 septembre 2015

Ceinture d'eau

Cette année, la mer nous a offert des marées phénoménales. Enfin, elle aurait dû, mais en réalité, les coefficients exceptionnels n'ont pas donné lieu à des marées extraordinaires: la pression atmosphérique et les vents étaient tels que nous avons eu des grandes marées, sans plus.

Ce qui était exceptionnel en revanche, c'est que cette année, le Mont Saint Michel retrouvait enfin son insularité quelques heures par an. Une escapade en février (oui oui, je suis un tout petit peu en retard) nous paraissait indispensable. Ils demeuraient quelques vestiges des travaux encore en cours, mais le moment a été magique.








On s'est dit qu'il était temps de le ramener en Bretagne...on n'a pas osé, on a eu peur qu'il ne passe pas sous les ponts !

mercredi 19 août 2015

Ben les vœux finalement c'est pas ça...

parce que parmi la liste formulée en secret, il n'y en avait aucun qui envoyait un chat dans les étoiles...



On dit que tu deviendras lagure orientale et pâquerette, dors tranquille Pitichat...

vendredi 14 août 2015

Quand tu vis en Bretagne, que tu manges les abricots de ton abricotier alors que l'été ne ressemble pas à un été,

il paraît que tu peux faire encore plus de vœux que pendant la nuit des étoiles filantes. Alors ?


Vœux number one, des abricots tous les étés
Vœux number two, plus d'hortensias violets, parce que leur couleur s'accorde bien avec celle des abricots...


lundi 27 juillet 2015

Une partie de Dhal ?

Tu sens ces effluves alléchantes ? C'est un dhal qui mijote. Mon péché mignon de l'été. Mon chouchou à cuisiner, parce qu'il embaume les lieux, parce qu'il est succulent chaud ou froid, parce qu'il est encore meilleur préparé en belle quantité et permet de délicieuses portions à congeler pour les gamelles de l'automne. 

Si tu ne le sais pas déjà, dis-toi bien que s'il est porteur d'autant de parfums envoûtants c'est qu'il arrive d'Inde. L'ingrédient de base du dhal est la lentille, ou tout autre légumineuse. La manière de cuisiner rappelle celle du risotto.
Tu l'adaptes à tes préférences et tout ira bien.

La partie commence par un bel oignon émincé que tu fais revenir dans une cuillère de ghi, le but du jeu étant de te faire plaisir, tu ajoutes un ou deux de tes favoris du jardin. Pour moi ce sera une belle aubergine en lamelles. Tu remues, rien ne doit brûler. Tu avances ta gousse d’ail pressée pour faire plaisir à la dame. Tu sales, et colores l'ensemble d'un nuage de curcuma. Tu remues, rien de doit brûler. Les aubergines commencent à fondre de plaisir, tu peux leur offrir la compagnie de deux belles poignées de lentilles, corail pour moi. Pour la couleur et le goût. Tu remues, rien ne doit brûler. Une dizaine de capsules de cardamome entrent dans la danse accompagnées d'un bouquet de coriandre ciselée. Tu remues, rien ne doit brûler. La partie touche à sa fin, tu couvres d'eau et laisse mijoter à couvert. Tu gagnes en versant un trait de lait de coco juste avant de servir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu