lundi 29 septembre 2014

Qu'est-ce qui est rouge et qui s'la pète avec sa cape?*

Tu sais que j'peux pas saquer les araignées. Sauf celles qui vivent dans l'eau de mer...parce qu'elles se mangent, sauf aussi, celle sur laquelle on installe notre belle grosse bassine à stériliser.

Tu te souviens que cette année nos plants de tomates n'ont pas tenu leurs promesses, ils n'étaient que cerises. Nous avons traversé la route et frappé au champ du maraîcher bio pour lui acheter six kilos d'un mélange de belles tomates charnues.
De l’ail, une belle poignée d'échalotes, un bocal de basilic, et voilà de quoi mijoter une potion tomatée pour l'hiver.




                                                                             *Super Tomate 


lundi 15 septembre 2014

L'étirement de l'été


L'été du bord de mer a commencé il y a longtemps déjà. 


On ne sait même plus quand au juste. Il traîne en longueur, fait hésiter les hirondelles, nourrit le jardin de soleil, assèche tout autour et laisse poindre quelques signes d'épuisement





vendredi 25 juillet 2014

Un p'tit tour et puis s'en va

On ne parle pas très bien le hérisson ici. On trouvait étrange que soudainement il partage notre quotidien, mais c'était chouette. On n'avait pas compris que c'était un petit tour avant de partir.
Il repose sous le sureau.



Magie mon ghi

Au Jardin du Vent, on aime les bonnes idées des autres, si elles sont douces et gourmandes on se les approprie sans hésiter. La très nature L. douce amie du Sud parle du ghi (ou ghee). Elle conte elle explique tu en entends le chuintement de l'ébullition tu en sens l'odeur tu en as presque le goût noisette sur le bout de la langue. 
Tu te lances.


Rien de bien compliqué, la métamorphose du beurre en or liquide demande surtout beaucoup d'attention. Tu choisis une bonne casserole à fond épais (ta cocotte en fonte sera parfaite), tu découpes une livre de beurre DOUX en morceaux et tu fais fondre à feu doux. Tout doux. Tu remues, tu tournes, tu fais des 8 avec ta spatule en bois. Un chuintement s'élève, une mousse se forme, tu perpétues ton mouvement avec la spatule. Le beurre est au stade de l'ébullition, il peut brûler à chaque instant. Tu remues. Tout doux. Tu écoutes. Il chante, dit L. La magie opère. La mousse devient paillettes, les paillettes sont attirées par le fond, le beurre devient transparent. Tu aperçois les paillettes au fond: tu peux couper le feu. Il te reste une opération délicate, verser le nectar dans un bocal à travers une fine passoire. Il se conserve dans une armoire à température ambiante et jamais ne rancira: les protéines étant emprisonnées dans les paillettes. Il ne brûlera plus dans la poêle non plus: l'eau que le beurre contenait s'est évaporée.

En toute simplicité et un peu moins d'une heure, tu obtiens ce doux miel qui enchantera la cuisine et les palais.

Si tu veux en savoir un peu plus sur le sens et les origines du ghi, clique sur le mot magique: ayurveda 

mardi 22 juillet 2014

Des tresses, un hérisson et une chanson

La récolte d'échalotes est exceptionnelle cette année, elles sont toutes belles, dodues, luisantes et pas l'ombre d'une vermine. Le Jardin du vent est équipé de mains expertes qui en font de jolies tresses, histoires de les conserver le plus longtemps possible.

En plus, c'est joli


Pendant ce temps-là, on se sent observé...on dirait qu'il ne peut plus se passer de nous!


Alors on lui chante sa chanson. La la, lalalala la la, lalalala la la la la la la....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu