Rempotages

jeudi 25 juin 2015

Botanic® Testing

Au printemps, on m'a proposé un petit cadeau à semer. Etant donné que j'aime les expériences potagères et les surprises, tu imagines bien que je n'ai pas dit non. Début mai, ma boîte aux lettres a accouché de ceci:


Mode d'emploi rapidement intégré, direction la serre. 

07/05/15

1/ l'ouverture de la boîte ne pose aucun souci

2/ le décollement de l'opercule s'avère plus délicat, d'autant que certaines graines restent accrochées au plastique


3/ positionnement des graines bien au centre

4/ arrosage tout doux



5/ installation bien à plat au chaud dans la serre
(je n'ai ainsi pas utilisé le couvercle qui peut faire office de mini-serre)




Une petite berceuse chaque soir, quelques larves de coccinelles logées gratos dans la serre, un avenir radieux est promis à ces petites graines si mignonnes.

Larve de coccinelle insouciante, juste avant la délocalisation

12/05/15
Cinq jours plus tard, la plupart des graines germent déjà. L'expérience s'avère plutôt concluante.

Ayant entendu parler d'un poste à pourvoir, un brillant individu vient proposer ses services...il est embauché sur le champ !


Quelques jours plus tard, un cataclysme de nature inconnue s'est abattu sur les jeunes pousses de basilic, ratiboisées en totalité. Les pousses de salades s'en sortent indemnes et s'en vont vivre une nouvelle aventure dans un carré du jardin:

14/06/15
Merci Mr Botanic® de m'avoir permis de participer à cette expérience, mais je me demande qui a bien pu s'en prendre à ce basilic qui tout petit déjà sentait très fort et qui augurait d'envoûtantes marinades! 

Puisque c'est l'été, je t'offre un peu de bleu...




dimanche 14 juin 2015

Ton thé t'a-t-il ôté l'envie de tondre?






Pour toutes ces raisons-là, on préfère boire un thé le nez dans les pâquerettes que sortir la tondeuse. Et ce n'est pas Rosalie qui nous contredira.

Ça a l'air de rien comme ça, mais c'est du travail: il faut veiller aux invasives, aux indésirables, faire attention où l'on pose les orteils parce que la zone est surpeuplée et laisser libre cours à tous ses sens.

dimanche 3 mai 2015

Pestacle in the yourte


Au Jardin du Vent, on aime l'art de rue. On aime le spectacle vivant. On aime l'absurde, l'inattendu, on aime la lenteur. 

On ne craint pas les fauves et bien qu'on ne soit pas très manège ni parc d'attraction, on veut bien regarder lorsque ce sont d'autres que nous qui s'y collent.


David et Erwan, éleveurs sans peur et sans reproche

Un parcours de bric-à-brac à contempler avec toute la délicatesse qui lui sied.


 
Oups, ils sont trop rapides pour la mise au point !!


Enfin, pas toujours...

Merci La Quincaille de nous avoir offert ce joli moment de lenteur.

samedi 2 mai 2015

De l'importance de la contemplation

"Mais toi, tu passes ton temps à regarder ton jardin..." me dit-on souvent...Oui et heureusement!
Je suis de nature contemplative par plaisir, par curiosité et parce que si je ne l'étais pas, j'arriverais  bien souvent trop tard !



Tu sais que j'aime beaucoup les papillons et assez bien les chenilles (surtout parce que je sais qu'elles deviennent de jolis papillons), mais quand un papillon choisit mon petit pommier et mon chêne préféré comme pouponnière, ça me plaît moyen.

Tu cherches le lien avec la contemplation? Si je ne faisais pas quotidiennement le tour du jardin en caressant les arbres et discutant un peu avec eux, jamais je n'aurais remarqué cette installation illicite avant que les morfales n'aient dégommé plusieurs branches. Pour tout te dire, je n'ai remarqué la bague d’œufs que devant mon écran (sinon je me serais fait une joie de les photographier plus nettement).

Cette attaque de Bombyx à bague (des infos ici et , si tu veux en savoir un peu plus) ne m'a pas échappée, et malheureusement, pour protéger mes deux arbres attaqués, j'ai dû détruire les nids.

samedi 4 avril 2015

Yep

Bien plus luxuriant que le Jardin du Vent (comme son nom l'indique: subit le vent et ne pousse ainsi guère en hauteur), une philosophie du jardin néanmoins toute proche. Reste à être plus généreux en couvre-sol.

Qui possède un hache-paille qui l'encombre ?

samedi 7 mars 2015

Comment dire...Youhoutralalayoupie



Il ne s'agit pas de se dorer au soleil encore, mais tu vois bien qu'il est de plus en plus haut dans le ciel, tu entends les coccinelles s'étirer, les salades trépigner dans l'attente d'être repiquées, les pousses de tomates prendre de l'assurance.





Les étourneaux sont presque tous repartis vers d'autres cieux, on attend les hirondelles éclaireuses de pied ferme, quelques abeilles se délectent déjà de fleurs de romarin, de pissenlits et d'anémones.

























Les bourgeons et les fleurs des pêchers sont prêts pour la parade,


ET LE REVEIL DE LULU A SONNE !!!


 Je vais te dire un secret: je crois qu'on approche du printemps, chut...




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu