Libellés

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes agneau ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone août arbres arOmatiques ARUM asperges au gré du vent Aubergine avril Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures BRIOCHE c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines caramel au beurre salé carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée ChoColaT choucroute chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre confitures conserves coquillages courgette CrAnberrIes croquer l'ailleurs CRUMBLE cuisiner la mer dans la serre De fleur d'oranger en eau de rose de la dune décembre délices d'aubergine des Asperges des figues des fruits dans la cuisine des patates DhaL douce tarte échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil FAR Feuille de brick février fromage gâteau ghi girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* janvier Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine juillet juin kanelbullar l'Heure du goûter lA sAlAmAndre la sieste laisser mijoter laitage LaVande LE hérisson légumes et fruits déshydratés LentiLLes les carottes sont cuites les cocos les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent les tomates dans l'assiette Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski mai manger des courgettes marée mars mélanger les légumes Même pas peur menthe mes macarons Miam des sardines mimosas Mojennek mousse muscaris mystère et bouldegom nectarine novembre octobre Oignon oignon cuit oignon cru Orange Orchis Ormeaux ostéoporum p'tits biscuits PAIN pain d'épices PALOURDES Papillon partenariat PERMACULTURE pesked petits pois pistaches et fruits à coques PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis Ratatouille recettes repiquage RIZ romarin Roses Trémières Rrrrrr Sablés Bretons scarole-batavia-laitue et cie sécheresse semoule septembre SOLEIL Soucis SouffléS SoupeS taJine TarteS salées thé Thé à la menthe TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

dimanche 26 février 2012

Joyeuses retrouvailles

Ce matin, j'étais affairée dans la serre. Je mettais en place les deux premiers plants de tomates de l'année,

























lorsque Barnabé est venu me dire: "Viens voir, faut que j'te montre un truc!"

Comme tu sais que Barnabé est un chat, tu sais aussi que par conséquent il ne parle pas, et que la conversation était plutôt réduite à: 
  1- le chat vient se glisser entre moi et mon fragile plant de tomate
  2- le chat ronronne et émet une sorte de petit claquement des mâchoires (il a appris ça avec les pies)
  3- il me pousse sans ménagements et court sur le pas de la porte de la serre
  4- il miaule et se retourne
  5- je m'occupe de ce magnifique plant de tomate (Cornue des Andes)
  6- il revient à la charge sans aucune considération pour le plant de tomate
  7- même chose que le 2
  8- pareil que le 3
  9- le 4 en plus énervé
10- je me dis que je vais aller voir

Il trottine en chantant jusqu'au  potager du bas (oui ben il faut suivre hein, celui du bas, c'est celui qui est en bas), et là je comprends que j'ai totalement oublié de lui dire que Lulu s'était réveillé!!!!
Et lui pensant que je ne le savais pas (comme si la tortue avait été capable de sortir seule de sa caisse en bois posée sur une étagère du grenier, de descendre le dangereux escalier, et de venir s'installer dans les allées de son potager préféré, tout ça sans compter les portes à ouvrir... il me prend pour une truite ce chat), donc pensant que je ne suis pas au courant il est tout fier de m'annoncer que LULU EST RÉVEILLÉ !!! Miaou.




Lulu a fait une grande promenade mais a une sale tête au réveil et préfère ne pas se présenter de la sorte en public, Barnabé a retrouvé sa place de gardien en chef, il y a eu léchouilles et petites tapes amicales sur la carapace. 

Je suis impressionnée, cette année la tortue craint moins le chat que nous.

mardi 21 février 2012

Une idée du printemps

Tu vois, hier, on a tondu. 
Pas l'idéal du point de vue du calendrier, c'était un jour racine. Mais il était temps de trouver une journée suffisamment ensoleillée pour le faire. 
Bien haut les lames de l'engin, on n'oublie pas le petit monde de l'herbe.
D'autant qu'une coccinelle géante nous surveille, désormais.


Vendredi, il faisait tellement beau qu'on a même entendu Lulu s'étirer. Mais il s'est bien vite retourné et recouvert de sciure pour quelques petites semaines encore. Très disciplinée cette tortue. L'heure c'est l'heure.

Les belles en revanche ne se gênent pas pour la ramener. Elles savent profiter de la moindre aubaine.



Côté potager, ça y est, c'est parti pour les premiers semis de carottes et de radis...mes deux faiblesses, alors je ne risque pas grand-chose à les tenter maintenant, je ne les réussis quasiment jamais quoi qu'il en soit.

samedi 11 février 2012

Hors des sentiers battus

Depuis plusieurs semaines déjà, Amartia me propose de participer à sa photo du samedi. Cette semaine, j'ai enfin quelque chose et on est samedi, ça tombe bien.
Une balade tout près de chez moi ce midi à marée basse, ma préférée, offrant un accès par la route à l'île Callot (oui oui, ici on va aux îles par la route...).
Sur l'île, une chapelle dont les premiers fondements datent de l'an 502, et de jolis vitraux au travers desquels se dessinent de grands cyprès dorés.
Pas mal pour une photo du samedi.



jeudi 9 février 2012

Se projeter

Nouvelle année, nouvelles expériences au jardin. La première, de choix: la culture de l'asperge. Selon quelques unes de nos connaissances, ce n'est pas si difficile, il faut juste de la patience. Beaucoup de patience, car les griffes (de deux ans) plantées cette année, donneront peut-être quelques asperges l'année prochaine, mais ce seront les années suivantes qui promettent de véritables récoltes.

Après épluchages de nombreux articles consacrés à l'asperge, on s'est lancé.














En premier lieu, il faut creuser des tranchées de vingt à vingt-cinq centimètres de profondeur et d'une trentaine de centimètres de large, dans le sable (ça tombe bien!!).

Il faut prévoir suffisamment de longueur de façon à bien espacer les griffes entre elles.

Tous les cinquante à soixante centimètres on prépare un petit monticule de terreau et de sable mélangés. Il est possible d'ajouter du compost, nous ne l'avons pas fait, la dune est déjà gorgée d'oligo-éléments.

On dépose une griffe sur chaque monticule en écartant bien les racines.










On remplit la tranchée d'un mélange sable/terreau (deux tiers de sable pour un tiers de terreau).
On tasse délicatement pour éviter les trous d'air, bien qu'avec un sol aussi léger ils seront comblés à la première averse.

On forme ensuite sur chaque tranchée rebouchée un sillon d'une vingtaine de centimètres de hauteur.


Ne reste plus qu'à trouver un truc pour que les lions n'aillent pas tout démolir, et attendre tranquillement que ça pousse. Avant la récolte, il y aura quelques étapes que je t'expliquerai en temps voulu.

mercredi 1 février 2012

Autour

Tu le sais, le jardin est dans les dunes.
























La dune a ceci de particulier: elle est muable. Elle bouge, elle se transforme, elle fait barrage mais cache une terre malléable et marécageuse dans son dos.
























Elle est le royaume d'une faune et d'une flore qui lui est propre.
L'hiver, elle est douceur et moelleux.














Elle abrite une quantité non négligeable de lapins de garenne et de renards qui la creusent sans concession


Elle est surtout particulièrement menacée par diverses activités et pollutions humaines...


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...