Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

dimanche 13 septembre 2015

Ceinture d'eau

Cette année, la mer nous a offert des marées phénoménales. Enfin, elle aurait dû, mais en réalité, les coefficients exceptionnels n'ont pas donné lieu à des marées extraordinaires: la pression atmosphérique et les vents étaient tels que nous avons eu des grandes marées, sans plus.

Ce qui était exceptionnel en revanche, c'est que cette année, le Mont Saint Michel retrouvait enfin son insularité quelques heures par an. Une escapade en février (oui oui, je suis un tout petit peu en retard) nous paraissait indispensable. Ils demeuraient quelques vestiges des travaux encore en cours, mais le moment a été magique.








On s'est dit qu'il était temps de le ramener en Bretagne...on n'a pas osé, on a eu peur qu'il ne passe pas sous les ponts !

3 commentaires:

  1. Je l'ai connu entouré d'eau dans mon enfance et c'est avec bonheur que je le découvre à nouveau ainsi :)
    Ben oui, il est normand ! Mais je suis comme toi ( bretonne par mon père) et je le ramènerai bien en Bretagne ! lol
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Magique en effet, et sais-tu que je n'y suis jamais allée ?
    Bises rapides du matin, Stéphanie.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu