Libellés

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes agneau ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone août arbres arOmatiques ARUM asperges au gré du vent Aubergine avril Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures BRIOCHE c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines caramel au beurre salé carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée ChoColaT choucroute chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre confitures conserves coquillages courgette CrAnberrIes croquer l'ailleurs CRUMBLE cuisiner la mer dans la serre De fleur d'oranger en eau de rose de la dune décembre délices d'aubergine des Asperges des figues des fruits dans la cuisine des patates DhaL douce tarte échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil FAR Feuille de brick février fromage gâteau ghi girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* janvier Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine juillet juin kanelbullar l'Heure du goûter lA sAlAmAndre la sieste laisser mijoter laitage LaVande LE hérisson légumes et fruits déshydratés LentiLLes les carottes sont cuites les cocos les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent les tomates dans l'assiette Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski mai manger des courgettes marée mars mélanger les légumes Même pas peur menthe mes macarons Miam des sardines mimosas Mojennek mousse muscaris mystère et bouldegom nectarine novembre octobre Oignon oignon cuit oignon cru Orange Orchis Ormeaux ostéoporum p'tits biscuits PAIN pain d'épices PALOURDES Papillon partenariat PERMACULTURE pesked petits pois pistaches et fruits à coques PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis Ratatouille recettes repiquage RIZ romarin Roses Trémières Rrrrrr Sablés Bretons scarole-batavia-laitue et cie sécheresse semoule septembre SOLEIL Soucis SouffléS SoupeS taJine TarteS salées thé Thé à la menthe TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

jeudi 5 mai 2011

Et si vous étiez une salade

Qui s'est déjà mis à la place d'une salade (peu importe la salade)? Qui a déjà réellement imaginé ce que peut être la vie d'une SALADE?













Je vous passe l'étape graine, germination, cotylédons, déjà ça c'est tout une histoire. Mais ensuite?
Ensuite, ce sont quatre ou cinq petites feuilles fragiles, suspendues à un fil de racine qui se retrouvent en pleine lumière en proie à toutes les attaques météorologiques et gastéropodologiques. 
L'horreur.
A chaque instant, il faut s'accrocher pour résister au vent, se serrer feuille à feuille pour ne pas être transpercée par la pluie, respirer à pleine chlorophylle pour ne pas se faire roussir par le soleil...
On grandit. On étoffe son feuillage, on le resserre et le superpose du mieux qu'on peut afin de faire barrage aux limaçons, pucerons et autres bestioles en -on, qui tentent toujours de s'immiscer jusqu'à son coeur.
Enfin, on est belle à croquer, on fait sa rose, on se trémousse, on se dit qu'on va faire les plus belles fleurs du carré, on s.... fait trancher le tronc d'un coup sec, net et précis. 
Fatal.
Tout ça pour être détricotée, accommodée de diverses vinaigrettes et dévorée sans scrupules par un être qui nous croit dénuée de toute sensibilité.


Et, qu'est-ce qu'on mange avec cette bonne salade?

Feuille de brick surprise.

Aujourd'hui, on met dedans:

2 quartiers de poire, 2 tranches de bûche de chèvre,  2 rondelles de tomates (fraîches ou séchées), 1 champignon de Paris tranché, 3 petits morceaux de mozzarella, un mélange de ciboulette/persil/basilic.

On ferme, on plie, on fait comme on veut, on glisse 10 à 15 minutes au four.

On dépose un petit paquet à côté de la salade et on oublie tout ce qu'on a lu plus haut.
Ou pas.

Le sol de notre bout de dune


























PS: je ne vous ai parlé que de la salade domestique. Sa vie est plutôt peinarde, même si la fin est tragique.
Ayons une petite pensée pour la salade industrielle.
Soumise aux mêmes évènements que sa cousine de nos jardins, elle doit en plus supporter la promiscuité de ses consoeurs d'élevage. Entre son arrachement cruel du champ dans lequel malgré tout, elle s'épanouissait et l'étape vinaigrette, elle doit aussi encaisser les voyages en tracteur, en camion, les chambres froides, les douches de javel et j'en passe.
MIAM.

12 commentaires:

  1. Idée amusante lol
    Du temps où nous avions nos deux tortues, les salades étaient dévorées à peine sorties de terre !!!
    Ton Lulu ne leur fait pas subir le même sort ?

    RépondreSupprimer
  2. Pas de souci avec Lulu, il a toutes les libertés ENTRE les carrés! Il ne peut pas aller dessus.
    Qu'est-il arrivé à tes tortues?

    RépondreSupprimer
  3. Génial cette plongée dans la vie d'une salade !!! J'ai refait une tarte à l'ortie avec ton astuce avec le fromage sur la pâte : j'ai adoré !!! Encore merci à toi de partager généreusement tes "trucs"...

    RépondreSupprimer
  4. Le titre de ton billet pourrait être "... l'art d'en faire tout un plat" !
    Sympa la recette. Je vais tester.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. merci Stéphanie de tes recettes.
    Douce nuit à bientôt

    RépondreSupprimer
  6. Je crois avoir un peu d'imagination, mais je ne m'étais jamais mise à la place d'une salade...
    Merci, Stéphanie, c'était très amusant !

    RépondreSupprimer
  7. Amusante ta vie de la salade ! euh ... craquante !

    RépondreSupprimer
  8. Elles sont sympas les salades par chez toi lol.
    Je note aussi la recette du brick poire-chèvre, très bonne idée !
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  9. Vive les laitues solidaires qui se tiennent les feuilles bien serrées les unes contre les autres! Très jolie histoire.

    Cette recette me semble absolument délicieuse... j'essais ça c'est certain!

    RépondreSupprimer
  10. ahahah! j'adore ces petites comparaisons que tu nous a faites!! tres drole! me suis jamais mise a la place d'une salade (et encore moins d'une salade d'elevage pesticidée) mais je pense à toutes les plantes que je taille, soigne, etc... quand je le fais!!!

    RépondreSupprimer
  11. Alors que mes premières salades sont belles... à croquer ;-) je viens d'en re-semer ce matin, en pensant à toi tout du long... Bonjour depuis l'autre bout de la France

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai pas toujours le son, là oui et j'entends la mer en écoutant tes salades ! Je sème celles à couper au fur et à mesure,car les grosses bêbetes vertes de feuilles , je n'ose pas, trop de limaces, trop de combat.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...