Rempotages

"déchets" qui se mangent... à la pêche abeille abricot agapanthes ail-ail ailleurs y s'passe quoi algues anémone arbres arOmatiques ARUM au gré du vent Aubergine Barnabé et Rosalie bestiole qui croque tout betteraves en couleur BLEUET Bombyx à bague bouquinS bourrache de mon coeur boutures c'est juste un p'tit grain ça fait du bien cadeau capucines carottes chanteurs préférés chenille chiche chicorée chouette cacahuète CITRONS citrouille & co climattitude coccinelle Cochenille et compagnie Complètement givré concombre coquillages courgette dans la serre de la dune des Asperges des figues des patates échalotes échium effet boeuf endive escargot et autre limace et Archibald de Listrec éthicoéco Etourneaux eucalyptus éveil girouette graminées Hey poulette hirondelle hortensia il était des pois iris j'aime PAS* Jean-Michel Joli coqu'licot jour feuille jour fleur jour fruit jour racine lA sAlAmAndre la sieste LE hérisson les fleurs qu'on aime les oliviers les p'tites z'astuces du jardin du vent Les z'histoires Lili la belle LuLu Dostoïevski marée Même pas peur menthe mimosas Mojennek muscaris mystère et bouldegom nectarine Oignon Orchis Ormeaux ostéoporum Papillon partenariat petits pois PIVOINE POIVRON pommes pommes potager Pouah des pucerons promesses radis recettes repiquage romarin Roses Trémières Rrrrrr scarole-batavia-laitue et cie sécheresse SOLEIL Soucis thé TOMATE tous des géraniums TOUT POILU toutes sortes d'épinards travaux d'automne tulipe...mmmh

mardi 27 septembre 2011

ça va pas la Terre!

Finistère Nord, 27 septembre 2011, 30°C

C'est chouette ou c'est catastrophique? L'année dernière nous étions sur le point de faire un premier feu dans le poêle, et cette année, on cherche l'ombre et le frais.

Ce printemps, c'était l'été, cet été c'était l'automne et revoilà l'été maintenant que nous sommes en automne.



Le jardin ne sait plus trop quoi penser. Il donne ses dernière patates, les potirons poussent sans qu'on
leur demande, jusque-là, rien d'anormal, mais que dire des pommiers qui refleurissent, des jeunes arbres qui font des feuilles, du potager qui pleure de soif, des migrateurs qui ne savent plus trop s'ils doivent rester ou prendre leur envol, de la tortue qui avait commencé son jeûne afin de se purger avant son grand sommeil, et qui se remet à manger?


Je t'offre une belle bleue pour ne pas l'oublier, l'autre, la vraie Belle, celle qu'est bleue comme une orange.



dimanche 18 septembre 2011

Tajine de saison

Il est venu le temps des plats qui cuisent toute l'après-midi et embaument la maison. En ce moment, il y a les artichauts "petits violets", des carottes, des navets et il reste des cocos de Paimpol...Mijotés avec de bons morceaux d'agneaux, je pense que tout ça fera le bonheur de nos papilles ce soir, et nous fera oublier cette première journée où il faut tout laisser fermé, parce que le vent d'été se transforme en vent d'automne. Froid.

Dans un plat à tajine (ou une cocotte, hein, on n'est pas sectaire), tu disposes les morceaux d'agneau (1 kilo 2 pour moi) et une dizaine de petits oignons (les retardataires du potager). 
Du poivre, du gros sel, du thym. Tu arroses le tout de  20 cl d'eau. Tu couvres et tu fais chauffer doucement.  Tout  d o u c e m e n t.
Tu as écossé et fait tremper les cocos, tu en recouvres la viande dès que tu entends des petits blops.
Tu remets le couvercle. Tu as le temps d'aller faire un tour ou de bouquiner un peu, dans une heure tu mélangeras une cuiller à café de curcuma avec 10 cl d'eau et tu arroseras ton ragoût.
Une heure avant de servir, tu vérifies l'assaisonnement, et tu ajoutes des navets, des carottes et des artichauts "petits violets".
Plus ça cuit doucement et longtemps, meilleur ce sera.

vendredi 9 septembre 2011

Ma préférence

Ce n'est plus un secret depuis longtemps, tu sais qu'entre les roses et moi, c'est épineux. Et pourtant, il y a en a une, qui n'a de rose que le nom, et pour laquelle mon coeur s'émoustille.



































Son origine est toute aussi mystérieuse que l'origine de son nom, c'est peut-être ça qui la rend si fascinante.


J'aime ses grosses fleurs veloutées, j'aime son caractère bien trempé qui fait qu'elle décide assez seule de quelle façon elle s'épanouira et où.

J'aime les déclinaisons de ses couleurs, ses reflets, j'aime la forme de ses boutons, et même celle toute particulière de ses graines. J'aime son compromis entre fleur sauvage et fleur cultivée.
Je l'aime parce qu'elle porte quantité de souvenirs, je l'aime parce que je l'ai lue dans les livres de Daniel Pennac.
J'aime son côté sentinelle au jardin et grande protectrice de ce qui pousse à ses pieds.
Elle est le phare du jardin. La rose trémière.


vendredi 2 septembre 2011

T'y crois toi?

Des olives en Bretagne.
T'y crois pas?
Sans regret?
PERDU.



















































Bon c'est la première fois qu'elles dépassent le stade "tête d'épingle", et je ne sais pas bien à quoi elles ressemblent en ce moment au vrai pays des oliviers, mais en tous les cas, elles sont charnues. L'arbre ne croule pas sous le poids de ses fruits je te rassure, mais il y a de quoi remplir une belle bolée.

Pour celles et ceux qui suivent mon petit calendrier mensuel en images de la colonne de droite, vous aurez remarqué que les figues ne sont pas en reste... Si ça continue, on va se l'attraper l'aquecent de Mareseilleu.

Je sens que tu es sceptique, mais t'as pas tout vu: il y a même des citrons sur le citronnier!!! Et pourtant celui-là il est tout nouveau de ce printemps... je n'en avais même pas parlé, je pensais qu'il aurait besoin de quelques années pour qu'on dise de jolies choses de lui.
























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Autour du feu